Sélectionner une page

FACUNDO AGUDIN

Directeur artistique

Agudin and the National Symphony: A thrilling Britten

“It was through the “unbatonned”, expert hands of Facundo Agudin that this War Requiem attended a level of excellency. Despite the work’s challenging complexity, Agudin succeeded in moulding powerful pianissimi, obtaining high-precision results in both orchestra and chorus, and liberating the heavenly, off-stage voices of the National Children’s Chorus. Under his conducting, the more than 200-artists ensemble sounded completely focused, with the flexibilty of a light chamber choir. Agudin drew out of his teams an extraordinary result.”

La Nacion / P.Kohan, 9.11.15

War Requiem: one of the highest points of 2015

“A formidable rendering of Britten’s masterpiece : War Requiem at Buenos Aires’ new concert hall, the “Blue Whale”, thanks to Maestro Facundo Agudin, the National Symphony and Chorus, and three brilliant soloists.”

Ambito Financiero / M.Pollini, 1.11.15

Chef d’orchestre suisse d’origine argentine, Facundo Agudin est né à Buenos Aires. Diplômé de l’Universidad Católica Argentina dans les classes de direction d’orchestre de Néstor Andrenacci et Guillermo Scarabino, il complète sa formation par l’étude de la musique médiévale à Bologne avec Pedro Memelsdorff et de la composition historique à la Schola Cantorum Basiliensis à Bâle.

Pendant six ans, il est choriste (baryton) au sein du Schweizer Kammerchor de la Tonhalle à Zürich et cotoie des chefs d’orchestre tels que Claudio Abbado, Armin Jordan, Simon Rattle, Gennadii Roshdestwenskii, Wolfgang Sawallisch, David Zinman. Leur contact, et en particulier celui de Valery Gergiev, le conforte dans son projet de devenir chef d’orchestre.

En 2004, il fonde « Musique des Lumières », dont il assure depuis les fonctions de directeur musical et artistique. Il est co-fondateur de « Neue Opernprojekte Basel » et du Festival « Stand’Eté ».

De 2006 à 2008, il est chef invité principal de l’Opéra national d’Arménie. En 2007, il remporte le Premier Prix au Colin Metters International Seminar avec l’Orchestre symphonique de Saint Pétersbourg. Il est également, depuis 2009, chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique de Patagonie (Argentine). Il s’est par ailleurs produit avec l’Orchestre symphonique de Bâle, l’Orchestre symphonique de Bienne, l’Orchestre de la Fondation CRT à Turin, le Sinfonica Aosta, l’Orchestra Classica Italiana, l’Orchestre symphonique de Saint Petersbourg, le Philharmonique de Kislovodsk, l’Orchestre philharmonique du Teatro Colón, l’Orchestre symphonique national d’Argentine, l’Orchestre du Teatro Argentino de La Plata, l’Orchestre national symphonique du Paraguay et l’Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur.

Depuis 2014, il intègre l’équipe de Chefs invités du Théâtre Mariinsky, où il fait ses débuts avec Faust. Il consolide de mêmesa collaboration avec l’Orchestre symphonique national d’Argentine. Il dirige par ailleurs de nombreux concerts avec « Musique des Lumières » ainsi qu’une nouvelle production de La Traviata au Festival Stand’Eté. Il est invité à diriger le War Requiem pour terminer la première saison du nouvel Auditorium de Buenos Aires, ‘Centro Cultural Kirchner’.

Facundo Agudin a dirigé en première mondiale des oeuvres de compositeurs tels que Christian Favre, Jaqueline Fontyn, Dominique Gesseney, Christian Giger, Elmar Lampson, Andreas Pflüger, David Sonton, Julio Viera, Pablo Ortiz, Marcelo Nisinman. Il collabore étroitement avec Universal Music et a été chargé par les éditions Ricordi à Munich de participer à la promotion de l’oeuvre opératique de Simon Mayr.

Sa discographie avec l’orchestre Musique des Lumières comprend le Requiem de christian Favre (Doron Music), „Le Pèlerinage Rose“ de Schumann (Doron Music), Demetrio de Mayr (DRS2/Oehms Classics), “Nuevo Tango Nuevo” (Oehms Classics), »Cantique » (oeuvres de Max Reger, Ernest Bloch et Andreas Pflüger), premier volume d’une série publiée sous le label Neos Music en coproduction avec SRF 2 Kultur.

En 2015-16 deux nouvelles productions sont à paraître « Proyecto Cortàzar » (créations de Nisinman, Ortiz, Viera, NEOS Music) et « Der Kaiser von Atlantis » de Voktor Ullmann (nouvelle version d’après l’étude du manuscrit à la Sacher Stiftung de Bâle, Doron Music).

Facundo Agudin est membre du « Forum des 100 », cent personnalités qui font la Suisse Romande. Il est membre du jury du Concours de Lausanne et du Symphonique national d’Argentine.

Ramón Vargas, ténor

Facundo Agudin est un vrai chef d’opéra. Il a la main pour les voix.

Verdi, Don Carlo, Neuchâtel, Fribourg, Vevey 2012

Sergio Tiempo, pianiste

Facundo est un énorme chef d’orchestre.

Liszt, Concerto No.1 avec le Symphonique National, Buenos Aires 2013